Appel

Trop de silence face à l’urgence

Nombreux se posent cette question : les partis traditionnels ont-ils jusqu’à présent répondu au défi climatique ? La réponse est assez facile : non ! dès lors, pouvons-nous compter sur eux pour réellement y répondre à l’avenir, au-delà des discours ? Nous pensons que NON !

Nous pensons pourtant que des gens informés, réunis, sont à même de trouver des pistes, à condition qu’on leur permette de se faire entendre.

Notre liste se propose de RELAYER LA PAROLE DES CITOYENS et CITOYENNES, par divers moyens (débats contradictoires, referendum, droit d’interpellation citoyenne…) : c’est le peuple qui doit décider. Tout le peuple, c’est-à-dire ceux aussi qui sont le plus victimes de cette société et vivent difficilement ou dans la misère.

Bien sûr, nous, candidats sur cette liste, nous avons des idées sur un certain nombre de choses, que nous vous présentons ci-dessous pour que vous sachiez « à qui vous avez affaire ».

Une série d’enjeux (climatique, démocratique, économique, social, technologique) doivent être repris en main par le peuple, qui doit pouvoir décider en connaissance de cause ce qui est bon pour lui.

« Tous pourris », « plus rien à faire » ?

Cette idée nous traverse l’esprit aussi parfois. Mais nous voulons encore croire que le niveau local peut être un levier de changement. « Les compétences communales sont très larges, couvrant tout ce qui relève de “l’intérêt communal”, c’est-à-dire des besoins collectifs des habitants », trouve-t-on sur le site de la Belgique fédérale. Ceci nous laisse penser que la commune reste un lieu incontournable à l’échelle locale, pour mener à bien ces changements indispensables face à la situation climatique, sociale, économique dramatique. Selon le dernier rapport du GIEC, « 50 à 70 % des solutions pour le climat se situent à l’échelle locale ».

Pour que ce qui est, aujourd’hui, alternatif devienne, demain, la norme

Nous voulons que Watermael-Boitsfort devienne un modèle de commune en matière de transport, de déchets, d’énergie, d’alimentation, de commerces, d’égalité, de logement, d’enseignement. Comme l’exprime le mouvement Alternatiba, qui fédère et s’inspire de centaines d’alternatives en Europe, « de nombreuses solutions existent, elles doivent être mises en œuvre le plus rapidement possible et par le plus grand nombre (…) Ces initiatives qui sont pour le moment des alternatives au système doivent devenir la norme. Elles permettent non seulement de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre, mais également de créer de l’emploi et de construire une société plus humaine, plus juste et plus solidaire ».

Nous souhaitons aussi que la population participe activement à la vie démocratique, que ceux qui votent agissent aussi ; que certains choix pour nous essentiels ne soient pas pris sans consultation populaire, comme des décisions concernant les technologies qu’on décide ou non d’adopter (5G, tableaux blancs interactifs, compteurs « intelligents », etc.), les modifications importantes de la voirie (comme la décision de changer tous les lampadaires de la commune), les choix concernant l’affectation ou le devenir des biens communs (comme le château de Nettinne par exemple) ou encore les commerces qui s’installent dans notre commune. Tout cela ne peut se faire sans que cela ait été l’objet préalable de séances d’informations et de débats et d’une saine prudence.

En somme, nous voulons une réelle démocratie participative avec une population informée qui pourra prendre des positions en connaissance de cause.

Une mise en œuvre rapide

Comme habitants et habitantes de Watermael-Boitsfort, mais surtout comme témoins de la dégradation de l’état du monde, nous avons le sentiment que le local ne prend pas la mesure du problème, que très peu de choses changent, ou beaucoup trop doucement. Certes, cela prend du temps, mais on entend cela trop souvent. Le temps a bon dos et arrange certains… C’est aussi pour cela que beaucoup de gens ne votent plus, car ils ont l’impression, assez vraie, que rien ne change en profondeur.

Si vous pensez que les partis traditionnels ont pris la mesure des enjeux de notre époque, si vous pensez qu’au niveau local ils mettront en place des politiques radicales, courageuses, adaptées à la situation, demandez-leur qu’ils vous actent cela, qu’ils vous expliquent ce qu’ils feront et qu’ils vous assurent que ce ne seront pas que des promesses, par exemple en assurant la révocation des mandats s’ils ne devaient pas le faire.

Par contre, si comme nous vous êtes convaincus qu’ils ne feront pas assez, qu’ils ne seront pas à la hauteur de leurs promesses, si vous pensez aussi que la politique politicienne est loin d’être la solution, mais qu’en l’investissant de façon révolutionnaire, elle pourra être le levier de quelque chose de nouveau, alors votez pour nous ! Ce ne pourra être que mieux que ce qu’ils nous préparent depuis des décennies. Et nous le ferons ensemble.